Après le succès des épisodes un, deux et trois, voici donc la tant attendue 4e partie des Chroniques montreuilloises. Sans vantardise aucune, cette petite série est en passe de détrôner le blog éponyme animé par un ancien premier adjoint de Montreuil fort connu pour son anti-cégétisme primaire.

En la matière, il doit regretter d’avoir quitté la majorité de l’amère tant cette dernière se déchaîne à tout va contre l’organisation syndicale que les agents communaux ont placé en tête. Il faut dire que les tentatives de créer des syndicats « maison », pour ne pas dire « jaunes », ont viré court : SUD est un échec, la CFDT est inaudible. L’amère et ses amis n’ont donc d’autres choix que de s’en prendre, bille en tête à la CGT. Pas sûr que le calcul soit bon, pour se réconcilier avec un personnel communal qui a déjà montré sa défiance en observant un mot d’ordre de grève local, dirigé contre l’amère et ses méthodes, à plus de 70 %, avec rassemblement de plus d’un millier d’agents devant l’hôtel de ville à la clé. Je travaille dans les collectivités depuis 1992 et je n’ai jamais vu cela auparavant.

L’amère apprenant que le personnel communal existe

Je ne vais pas la plaindre, l’amère ; je devrais même saluer un tel exploit. Je me souviens qu’en mars 2008, la rouquine avait été accueillie avec bienveillance, sur le thème « ça ne peut pas être pire qu’avec le précédent ». Ben, visiblement, si. Je connais même des territoriaux de Montreuil qui avaient fait campagne pour elle et qui, aujourd’hui, ont chopé leur carte à la CGT. Un tel succès mérite une salve d’applaudissements. Messieurs du cabinet de l’amère, puisque je sais que vous me lisez, je vous félicite. Pour le coup, je crois que ce n’est pas utile d’espérer qu’en mars le Parti socialiste vous donne satisfaction et retire Razzy Hammadi.

Au demeurant, on le cherche toujours lui. Episodiquement, sur twitter, on apprend qu’il participe à une émission de radio ou de télé. Il a aussi été vu à Montreuil, samedi 28 janvier, pour le grand raout de la fédération nationale de l’environnement. Il accompagnait son candidat à la présidentielle. Pour une fois qu’il voit Montreuil Razzy… Cela dit, peut être que, finalement, Alexie « qui ? » Lorca va l’aider maintenant que celui qu’elle soutenait en coulisses a compris qu’il ne servait de rien de se présenter.

Razzy Hammadi et Alexie Lorca en campagne

Du côté de ceux qui font vivre le PS sur Montreuil, alors qu’ils ont été exclu c’est un comble, on dirait que des choses se préparent. Le Renouveau socialiste montreuillois, puisque c’est bien d’eux dont je veux parler, a remis son site à jour. Le ton est un peu plus musclé aussi. De là à dire que Mouna Viprey va se présenter aux élections législatives, il n’y a qu’un pas… Que je vous laisse franchir. Au demeurant, ce blog est bientôt la dernière possibilité d’expression pour nos renégats préférés.

Une délibération, à l’ordre du jour du prochain conseil municipal de Montreuil, va modifier substantiellement la représentation de la ville dans les instances de la Communauté d’agglomération Est-Ensemble. De source sûre, les membres du Renouveau Socialiste Montreuillois, qui siègent dans cette Agglo, en seront écartés. Ils avaient tout de même une vice-présidence avec Mouna Viprey et une présidence de commission, à l’Agenda 21, avec Alexandre Tuaillon. Exit donc les fâcheux ! Va juste falloir expliquer à Bertrand Kern, le président d’Est-Ensemble, que tout son bureau communautaire est à revoir pour cause de règlements de compte politiciens à Montreuil. Est-ce que l’amère va revendiquer une vice-présidence pour elle à l’occasion ? Ce serait drôle.

Mouna Viprey peinte par l’amère

Au-delà de la dureté du divorce dans ce qui fut le couple politique des années 2008 et 2009, force est de constater que l’amère a bien du mal à vivre la contradiction. Dans le fond, il n’y a rien d’illégal à cette décision, rien n’oblige encore à désigner des membres de l’opposition municipale dans les instances des établissements publics de coopération intercommunale. C’est juste une pure question de démocratie. Après tout, pourquoi s’embêter avec cela ? Elle a montré ce qu’elle pensait de la démocrassie (pas de faute) en excluant les membres de l’opposition des instances paritaires de dialogue social il y a quelques mois de cela.

—————————————

Bonus vidéo : The Dead Kennedys « Holiday In Cambodia »