Une note rapide pour vous tenir informés des choses essentielles, mais pas plus : je suis en grève aujourd’hui. D’ailleurs, j’en profite:

pour les parisiens, rendez-vous à 13h au métro Saint-Augustin
pour une action devant l’agence de notation MOODY’S
avant d’aller rejoindre le rassemblement place de la Concorde à 14h.

Pour voir ce que cela donnera, évidemment, suivez mes touites 🙂

Cela dit, le vrai sujet de cette note, c’est la réponse de la CGT des territoriaux de Montreuil à l’amère suite aux accusations ignobles qu’elle a proférées par voie de presse. Vendredi, je vous le disais, l’amère a tenu une conférence de presse au PIC (pour les Montreuillois, pour les autres c’est juste en mairie). A cette occasion, des camarades de la CGT (je suis assez heureux de fêter cette année ma 20e année d’adhésion  cette organisation, donc n’allez pas chercher autre chose) ont pensé qu’ils pouvaient apporter un complément d’information ou,  tout le moins, écouter la parole politique pour savoir quand et comment ils allaient se faire crucifier en place de grève. Accessoirement, ils ont tenté de diffuser le communiqué qu’ils n’ont pas mis 3 jours à rédiger, n’en déplaise au Parisien. Las, tous ces plaisirs leur ont été refusés par une directrice générale des services soudainement transformée en videur de boîte de nuit. « C’est une réunion privée ! », a-t-elle même déclaré pour barrer définitivement le passage. Ou dois-je comprendre que la presse est la propriété privée de l’amère ?

Bref, la CGT des territoriaux de Montreuil a tenu lundi 12 décembre une conférence de presse dont Le Parisien a bien voulu rendre compte. Le syndicat et ses élus au Comité des Oeuvres sociales (COS) ont publié des éléments que je mets  votre disposition ci-dessous.

> le communiqué de presse de la CGT

> l’étude qui démonte le pseudo rapport de l’amère.

A coté de cela, il s’est passé beaucoup de choses, c’est vrai. Mais je vous en dirai plus avec le 3e épisode des Chroniques montreuilloises, qui arrive pour le conseil municipal de Montreuil.

Aujourd’hui, je suis en grève !

——————————

Bonus vidéo : La Canaille « Le Soulèvement aura lieu » (live at la Boule noire, Paris)