Voici donc le 4e épisode de la Radio du peuple, ma chronique mensuelle sur Michto ma radio l’émission. Après une semaine épique, marquée par la censure de ce petit blog sur les ordinateurs de la mairie de Montreuil, je pensais qu’on allait pouvoir se détendre un peu. A 17 heures, ce dimanche 3 février, il y avait un concert de soutien aux grévistes du cinéma municipal Le Méliès. Un coup de fil devait nous permettre d’en savoir plus sur l’ambiance. Et là, patatrac, en direct, nous apprenons que le concert a été annulé suite à des pressions de la municipalité de l’amère sur le propriétaire du bar.

Massacre à la tronçonneuse à Montreuil

C’est peu de dire que l’émotion a été forte dans les studios. Certains pensaient que j’exagérais en parlant de censure, que je me la jouais… L’annulation pure et simple du concert de soutien démontre qu’il n’en est rien. A Montreuil, la parole n’est donc accordée qu’aux thuriféraires de l’amère et de ses sbires.

Agents baillonés démocratie en danger

Dehors, les Montreuilloises et les Montreuillois qui étaient venus pour la musique et le Méliès ont donc créé un rassemblement improvisé. Pour éviter toute contestation, on a compté un à un les présents à 18 heures. 235 personnes ont joué le jeu avant d’aller se réchauffer à la Bourse du travail.

Pour information finale, en dehors de la radio, ce soir, lundi 4 février à 20 heures, dans le cinéma municipal en grève, la municipalité maintient la séance privatisée et sur invitation pour Océan de Yann Arthus-Bertrand. Les agents du Méliès ont, eux, reconduit la grève à l’unanimité pour le 17e jour consécutif.

Rassemblement improvisé après annulation du concert au méliès

Rendez-vous pour les soutenir ce lundi 4 février à 20 heures
devant le cinéma municipal.

 

 

La Radio du peuple – épisode 4 by Nathanael Uhl on Mixcloud