Communiqué de presse

L’avenir des 5 000 permanents du PCF ne peut être bradé au nom de la construction politique

Il faut savoir finir un rêve. Aujourd’hui, place du Colonel-Fabien, c’est l’avenir de milliers d’emplois qui se joue : permanents directs et indirects. Fervent défenseur du programme L’Humain d’abord, qui place la défense des salariés comme première priorité, le Cri du peuple ne peut rester muet devant la situation dramatique dans laquelle l’inconséquence des membres du Front de Gauche peut pousser ces plus de 5 000 personnes, avec leurs familles.

Rappel des faits : au cours des années 2000, le cours de l’action PCF n’a cessé de chuter pour atteindre le niveau historiquement bas de 1,8 % en 2007. En 2008, une petite boutique naît, le Parti de gauche, qui propose une alliance au PCF, donnant naissance au Front de gauche. En 2011, les sociétaires du PCF (nommés les « militants »), ou ce qu’il en reste après une énième fournée de départs volontaires et le maintien de la politique qui débouche sur le non remplacement d’un militant parti sur deux, choisissent de s’engager dans la transformation du Front de Gauche en société coopérative ouvrière de production. Sans s’assurer de la pérennité des emplois de plus de 5 000 permanents.

C’est dans ce contexte que la société nommée Parti dit « sérieux », sise rue de Solférino à Paris, propose à Colonel-Fabien, le week-end dernier, un plan de reprise pour un montant de « 4 à 5 circonscriptions gagnables ».

Face à l’aventurisme qui consiste à céder le pouvoir aux sociétaires, le Cri du peuple soutient sans réserve le plan de reprise élaboré entre la rue de Solférino et la place du Colonel-Fabien. Rien ne peut justifier que l’on joue avec l’avenir professionnel, avec le salaire et les avantages acquis, de plus de 5 000 personnes. Surtout pas l’avenir de la gauche en France.

A Paris, le 15 mai 2012

 

 ————————————————————————————————————————————————————————

Vous aussi, soutenez les permanents de Fabien :

  • Je rejoins le comité de soutien
  • Je fais un don

NOM :                                                                         Prénom :

Adresse :                                                                                                       Ville :

Courrier électronique

————————————

Bonus vidéo : Arcade Fire « Rebellion (Lies) »