Voici la raison pour laquelle j’ai une passion envers le remix, cet art délicat qui consiste à transformer un titre tout en gardant l’esprit ou, a contrario, à garder la structure d’un morceau pour en modifier la substance. Au départ, P. Diddy, anciennement Puff Daddy, délivre un « Tell Me » avec l’anciennement sulfureuse Christina Aguilera. Je n’ai d’appettance ni pour l’un ni pour l’autre. Et la version originale se révèle conforme à mon absence d’attente : une sombre bouse. De la soupe r’n’b imbuvable.

Puis, Phones, DJ, producteur et remixeur, déjà entendu retraitant des titres de Bloc Party, Interpol, The Rakes ou même… Muse, s’empare de cet objet. Il lui insuffle l’esprit métallique qui constitue sa marque de fabrique. La rythmique est totalement corrigée, version electro qui bastonne. Et arrive sur mon lecteur mp3 une espèce d’ovni musical parfaitement imparable, le genre de truc qui fait bugguer la touche repeat de mes appareils.

Voilà comment un sale titre commercial en diable devient un pur killer track. Merci Phones.

 

P Diddy – Tell Me (Feat Christina Aguilera) (Phones Remix) by Nathanael Uhl