Et bien voilà, c’est lundi. Il s’est encore passé plein de choses entre Montreuil et le monde. Je vous propose donc une petite revue d’infos, évidemment très sélective.

Les rêves hégémoniques de l’amère

Et comme de juste, tout commence à Montreuil. En fait, tout commence par les législatives montreuillloises. Ce week-end, Europe Écologie-Les Verts (EELV) tenait son conseil fédéral, qui a ratifié les candidatures pour le scrutin de juin prochain. J’ai eu beau chercher, beau faire, rien n’apparaît quant à la circonscription qui m’intéresse : Montreuil-Bagnolet, la 7e circonscription de la Seine-Saint-Denis. Ça m’a tenu quasi une heure dimanche, entre le oueb, les textos et les coups de fil, pour savoir. Savoir que, finalement, il n’y a rien de neuf.

voynet demande l'aumône
Voynet à Aubry : "une petite circo s'il vous plaît'

J’ai eu l’occasion d’écrire ici et ailleurs que l’amère de Montreuil est mue par la peur. Elle a visiblement même peur du scrutin puisqu’elle n’a pas encore déclaré sa candidature pour les législatives. Des sources assez fiables et concordantes m’ont laissé entendre qu’elle cherchait encore à négocier un accord en vue d’une candidature unique EELV-PS pour tenter de battre le député sortant Front de Gauche Jean-Pierre Brard. C’est pour cela que la 7e circonscription du neuf-trois n’apparaît nulle part dans les publications relatives aux législatives chez les Verts.

Moi qui croyait que la candidature de Razzy Hammadi était le dernier cadeau qu’avait pu faire à l’amère la mère Martine avant que les affidés de François Hollande ne reprennent la main… Ça n’a pas l’air de suffire, il faudrait à l’ex-sénatrice que le parti socialiste ajoute au ridicule d’une candidature étalonnée à 13,30 % l’humiliation d’un retrait total pour complaire à celle qui rêve de revenir à l’Assemblée.

Et si ? Si le camp du candidat PS à la présidentielle décidait de faire le coup de pied de l’âne au héros de madame Aubry ? Vu que les militants n’ont pas été consultés, de toutes les façons, il n’y aura pas plus de problème de démocratie dans ce parti. Je suis sûr que l’amère verrait d’un bon œil un tel cadeau au pied de son (Michel) sapin.

Absence de démocratie encore

Après les staliniens verts de Montreuil, un petit tour par les staliniens asiatiques. La grande faucheuse aime les fleurs puisqu’elle moissonne même les Jong-il, Kim. Passé le jeu de mots que moi j’aime bien (on n’est jamais mieux servi que par soi-même), ça fait un dictateur en moins. Et que l’on ne vienne pas me dire que ça fait « un communiste de moins », tant le parti unique au pouvoir en Corée du Nord n’a de communiste que le nom. Dire que Kim Jong-il et ses rejetons sont communistes, c’est comme affirmer sans chares que la Chine est une démocratie. De fait, le communisme tel que je l’envisage et l’ai déjà un peu décrit n’a aucune historicité n’en déplaise aux thuriféraires de l’extrême-droite et autres révisionnistes à la mode Stéphane Courtois.

corée du nord
Kim Jong-il a eu le temps de faire ses cartons

Quand la juge Joly ne connaît pas son droit

Dans la série « réécrivons l’histoire » ou « je repeins le vert en jaune », nouvelle palme pour Éva Joly. Ce matin sur >itélé, celle qui s’est tâtée un temps à faire un bout de chemin avec François Bayrou a trouvé une nouvelle marotte. Elle a expliqué doctement concernant le droit de grève qu’il « faut instaurer l’obligation de négocier au préalable ». Décidément, ces juges qui ne connaissant par leur droit… Madame Joly, c’est déjà obligatoire de négocier avant une grève ! Cela s’appelle même un « préavis », dans les fonctions publiques et les conventions collectives qui le prévoient.

A quoi bon donc remettre cette question sur le tapis si ce n’est pour restreindre, encore un peu plus – après la mise en place du « service minimum » -, la possibilité pour les salariés d’utiliser la dernière arme à leur disposition dans la guerre de classes ? Ah, ça s’adresse à l’employeur ? De deux choses l’une, ou madame Joly est naïve ou elle nous prend pour des billes. Cela dit, le jaune dans le vert, ça donne un vert de plus en plus pâlichon. On est bien loin de la pastèque, plus près du melon d’eau.

EELV
Depuis les années 80, la pastèque a perdu ses couleurs

L’auteur de Sur le départ a pris la sortie

Ah oui, dans la série « nos chers disparus », le dramaturge Vaclav Havel a rejoint Cesaria Evora au paradis des artistes. On ne parlera que de son œuvre littéraire, comme pour Jorge Semprun il n’y a que cela d’intéressant chez ces deux personnages.

C’est enthousiasmant comme actu, n’est-ce pas ?

—————————————-

Bonus vidéo : Sexy Sushi « Tu dégages »