Lettre ouverte de Simon Ulrich au ministre de l'Enseignement supérieur

Simon, lui aussi a les poches vides, t’es pas tout seul