Merci pour cette image Jean-Michel

Quand le Front national prend peur, les digues sautent, le discours sur la « normalisation » disparaît et les bons vieux réflexes reprennent le dessus. J’avais eu l’info par le téléphone rouge ce matin au réveil, me demandant ce que j’allais en faire. On a pas mal discuté avec les amis et puis Ariane Walter a craqué le morceau sur son agoravox. Alors, oui, hier soir – mardi 29 mai – à Phalempin, au cœur de la 6e circonscription du Nord, la voisine directe de la 11e circonscription du Pas-de-Calais, une quinzaine de militants d’extrême-droite ont reproduit les actes de leurs aînés nazis en « bordelisant » une réunion publique du Front de Gauche. Le sang-froid des camarades a permis que nul ne soit blessé.

Le rêve secret des partisans de Marion Anne Perrine ?

Pendant deux heures, j’ai pensé qu’il ne fallait pas écrire sur ce sujet. Parce qu’il pouvait laisser croire que les fachos avaient gagné l’espace de quelques heures. Mais, après réflexion, l’incident est trop grave et mérite d’être porté sur la place publique. Il montre bien que les fascistes qui soutiennent la « vague bleu Marion Anne Perinne » sont entrain de perdre pied face à l’offensive républicaine que mène le Front de Gauche. A la peur de se voir battus, ils répondent par la violence. On connaît le cycle. Donc, non, le F-Haine n’a pas changé. Derrrière un vernis refait flambant neuf, il s’agit toujours des mêmes. Ceux qui répondent aux arguments à coups de barre à mine. Ceux qui fracassent les locaux des organisations syndicales ou des forces de gauche. Ceux qui intimident quand on tentent de convaincre.

Quelques jours plus tôt, la 11e circonscription du Pas-de-Calais a vu la distribution d’un tract anonyme avec la photo de Jean-Luc Mélenchon, un extrait de son discours de Marseille et un « votons Mélenchon ». En bas de page, une calligraphie dans un style arabe mais, après vérification, sans sens puisqu’écrit de gauche à droite quand l’arabe s’écrit de droite à gauche. Ce tract, pour lequel l’équipe du Front de Gauche a porté plainte, semble bien émaner des proches de Marion Anne Perrine Le Pen. Steeve Briois, animateur du F-Haine à Hénin-Beaumont et secrétaire général du Parti, ne nie même pas le faits, si j’en crois l’article de Marianne.

Ce genre de manip’ est clairement destinée à remobiliser l’électorat de base du FN, les plus racistes, les plus hargneux envers l’étranger, ceux qui lâchent leurs chiens contre nos camarades. C’est que la Marine est proche de couler au vu de la campagne méticuleuse autant que joyeuse que nous, le Front de Gauche, menons face à elle. Il n’y a qu’à relire la précédente Chronique du Hamster, son récit d’une Marion Anne Perrine Le Pen parcourant le marché à la course, dans une nuée de caméras, pour s’éclipser bien vite et, de l’autre côté, le temps lent des discussions, des poignées de main, des échanges, des blagues de Mélenchon avec ses électeurs. Pour les nostalgiques de l’Algérie française, de l’Indochine et autres billevesées chères à l’extrême-droite, la messe est dite. Elle est funèbre. Et la rage reprend le dessus.

Je les ai connus, les mêmes, à Vitrolles quand nous étions entrain de porter l’estocade mortelle au couple Mégret. Des membres de la sécurité du MNR, qui a préparé la ligne politique actuelle de Marion Anne Perrine Le Pen, passaient le temps à rouer de coups les militants de Ras l’Front et autres activistes de gauche. Comme de juste, ils s’en prennent à ceux de leurs adversaires qu’ils trouvent les plus dangereux politiquement. Est-ce au parti dit « sérieux’ » qu’ils s’attaquent aujourd’hui ? Allons, c’est méchant de ma part. Le PS ne s’en prend pas au FN, juste à Mélenchon et au Front de Gauche. C’est comique de voir les sociaux-démocrates verser dans la ligne kominternienne 3e période.

Enfin, cessons de tergiverser. Et j’arrête de me faire plaisir, promis. Nous allons voir jusqu’où le FN va savoir se tenir. S’il en est capable. Selon mes sources, le staff de campagne de Marion Anne Perrine Le Pen est en train de rameuter le ban et l’arrière-ban des extrêmes-droites du nord et du nord-Quiévrain. En jeu, la tenue du bal populaire du Front de Gauche à Villeneuve-d’Asq avec l’ami Ugo Bernalicis. Et, surtout, la marche du 3 juin dans la 11e circonscription. Est-ce que, malgré les caméras, les nervis du Bloc identitaire, des solidaristes et autres groupuscules fascistes, vont être capables de se tenir calme ? On verra bien.

Quoi qu’il puisse en coûter, si les masques tombent, à tout le moins la vérité sera rétablie. Relooké ou pas, le F-Haine aime à flirter avec les fafs.

——————

Bonus vidéo : Blink 182 « Violence »