Ca commence ainsi, par un message privé :

Après les publications de RSM, c’est le Cri du peuple qui est puni…on peut plus accéder à tes publications sur les ordis de la ville…

censuré

Ainsi, l’accès à ce modeste blog, justement ignoré par Montreuil Vraiment, aurait été interdit aux agents communaux. Mais pas au cabinet, comme me l’a bêtement laissé comprendre Adrien Saumier, le nouveau collaborateur des élus de l’amère :

 

Zone-interdite-la-censure_portrait_w532

Le sens aiguisé, et ne pouvant me résoudre à accepter la stupidité d’une telle décision, je poursuis mes investigations. Je sais bien que Montreuil Autrement, le blog des socialistes de Montreuil, est déjà interdit d’accès aux agents communaux. Mais me censurer, moi ? La réponse me vient dans l’après-midi :

Réponse du test : Ton blog est bloqué par la ville. On ne peut pas y accéder depuis un ordi de la ville. T’es blacklisté !

Et, en plus de la capture d’écran, pour les malvoyants, voici ce qui est écrit sur l’écran d’accueil :

Sur base de la stratégie d’accès de votre entreprise, ce site Web (http://lecridupeuple.org/ ) a été bloqué parce que les filtres Web Reputation Filters ont déterminé que la sécurité de votre ordinateur ou réseau d’entreprise était menacée. Ce site Web est associé aux programmes malveillants/logiciels espions.
Type de menace : othermalware

cri du peuple

Le prétexte de la sécurité a bon dos. C’est donc de la censure pure et simple à laquelle se livre l’amère. Je vous donne une définition de ce que recouvre ce vocable : « La censure est la limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d’expression de chacun. Elle passe par l’examen du détenteur d’un pouvoir (étatique ou religieux par exemple) sur des livres, journaux, bulletins d’informations, pièces de théâtre et films, etc. — et ce — avant d’en permettre la diffusion au public. Par extension, la censure désigne différentes formes d’atteintes à la « liberté d’expression », avant et/ou après leur diffusion (censure a priori et a posteriori). »

Au demeurant, je ne savais pas que je disposais d’une telle influence au sein du personnel communal qu’il devenait urgent, à trois jours du prochain conseil municipal et donc de la Chronique montreuilloise qui lui est liée, de me couper le sifflet. Ou à tout le moins essayer. Me revient en tête qu’à deux reprises au moins, des « proches de l’amère » ont manifesté leur mécontentement quant à mon passage à l’antenne dans 93.100FM Michto ma radio.

Voynet fait un caprice

Bon, étant donné que le blog Montreuil Autrement est aussi concerné, peut-être s’agit-il d’une restriction d’accès à l’ensemble des moyens numériques d’expression politique ? J’attends donc que mes amis me confirment qu’ils ne peuvent plus consulter le Citron vert ou Place de Montreuil. Ce serait rassurant pour la démocratie que de voir que toutes les plateformes qui s’intéressent à la vie citoyenne bénéficient du même traitement.

Je vais cesser de me moquer, nous savons tous que l’amère et son semblant d’équipe ont bien du mal avec la différence. A l’instar des municipalités communistes des années 80 – mais sans le contenu politique -, elle se considère comme une forteresse assiégée, victime de la villénie des forces coalisées du passé qui veulent empêcher Montreuil de passer dans le futur. Là, vous sortez les mouchoirs parce qu’il y a les violons derrière. Je n’en veux que pour preuve l’agression physique dont a été victime Alexandre Tuaillon, président des élus du Renouveau socialiste montreuillois, en marge du précédent conseil municipal.

Les chars de Voynet contre le Cri du peuple

Faut-il que l’amère, ancienne chevalière blanche à l’assaut des citadelles issues du passé, soit bien seule pour prendre des décisions aussi stupides. D’expérience, on ne gagne rien à museler ses opposants. L’ancien maoïste Toutpetitjean aurait dû l’en informer. Pour ma part, je crois que je vais devoir me résoudre à réaliser une version papier du Cri du peuple. On verra bien s’ils auront l’idée géniale de m’empêcher physiquement de le distribuer.

—————————

Bonus vidéo : Harry J. All Stars « Liquidator »