L’individu, que certains de ses collaborateurs dépeignent comme « atteinte de troubles psychiatriques » et qui retient une ville en otage, n’a toujours pas été interpellée par le RAID.

En revanche, et c’est heureux, l’autre prise d’otages rue du Président-Wilson s’est bien terminée. Elle n’a pas non plus donné lieu à utilisation politicienne. Ouf !

L'amère collée au sol

Sur le réseau social Twitter, certains Montreuil­lois écrivent « l’amère » pour désigner la maire de leur ville.

Décidément, l’Express trouve de jolies phrases d’accroche mais manque à son devoir de précision. Je revendique d’avoir créé cette appellation pour qualifier la future préretraitée de la vie politique montreuilloise. Je ne demande aucun droit mais, quand un « grand média » l’utilise, je veux bien qu’on m’en parle. A tout le moins, Rue 89 avait pris le temps. Mais bon, passons. Faut reconnaître que le journal de Christophe Barbier s’intéresse à notre bonne ville. Il lui consacre un numéro spécial cette semaine.

Poser la question, c'est déjà y répondre.
Poser la question, c’est déjà y répondre.

Il avait déjà offert une tribune de choix à Mouna Viprey pour qu’elle puisse annoncer la candidature des Renégats socialistes montreuillois en 2014. A tout le moins, il y aura une liste socialiste présente aux municipales. Parce que, s’il faut chercher du côté du parti solférinien, c’est un peu calme plat. Le député fictif plastronne dans le journal municipal pour laisser dire qu’il « partira au combat ensemble » avec l’amère. En même temps, le bonhomme est coutumier du changement express de costume. Nous aurons l’occasion d’en savoir plus bientôt, Razzy m’a confirmé ce matin même au téléphone qu’il accordera au Cri du peuple un entretien exclusif.

 

Côté Solférino toujours, le conseiller général Frédéric Molossi a bien annoncé des choses en janvier dernier. Mais il n’a pas eu l’heur d’obtenir beaucoup d’écho. Et quand j’ai croisé un des rares militants encore actifs du PS montreuillois, il ne m’a pas caché qu’il est content de ne pas avoir à militer localement l’année qui vient. Ca en dit long sur l’ambiance du côté du parti de la rose fanée. Du coup, Mouna et mes amis du RSM peuvent rêver de faire « élire Montreuil ».

Malgré une expérience ratée en 2008, RSM donne des cours de greffe à l'amère
Malgré une expérience ratée en 2008, RSM donne des cours de greffe à l’amère

Comme dans les couples qui se déchirent la garde de l’enfant, l’ancienne alliée de l’amère n’y va pas avec le dos de la cuiller. Elle parle en connaissance de cause. Et peine pourtant à dénombrer les mensonges de l’amère tant ils sont nombreux. Dans l’Express – quand même, on a ses réseaux -, l’ex première adjointe tranche dans le vif : « Les méthodes de Dominique Voynet ne sont pas celles d’une démocrate ». Les agents communaux ont dû opiner du chef en lisant ce simple titre.

Et puisqu’on parle de démocratie, je vous annonce qu’il n’y aura pas de conseil municipal ce soir, contrairement aux habitudes. Mais comme en février. Isolée dans sa tour d’ivoire de la place Jean-Jaurès, la toujours verte de rage a décidé de réduire le nombre de séances du conseil au strict minimum légal. L’assemblée de mai va donc encore comporter plus de 80 points, autant dire des débats de très haute volée… Enfin, nous savons que, s’il y a moins de conseils, c’est juste parce qu’elle n’a pas réussi à obtenir des groupes minoritaires et d’opposition l’assurance que l’ambiance serait moins électrique. L’ensemble des présidents des dits groupes lui ont demandé ce qu’elle entend faire pour calmer les débats. A cette heure, on attend toujours la réponse.

Quand je vous dis qu'Europe Ecologie c'est le vide
Quand je vous dis qu’Europe Ecologie c’est le vide

Pendant ce temps-là, le maire sorti joue au candidat devant la population. En vrai, il prépare déjà son retrait. Lors d’une réunion à laquelle j’assistais, il a déclaré : « le cœur de la liste qui partira face à Voynet sera le Front de Gauche ». Le Front de gauche a initié Montreuil Avenir autour de Patrice Bessac. Brard a ensuite affirmé qu’il « veu(t) une équipe », laissant entendre qu’il ne poursuit aucune aventure personnelle et encore moins un rêve de revanche. Il a enfin asséné qu’il souhaite « passer la main ». De quoi alimenter une dynamique d’unité de la gauche digne de ce nom. C’est d’autant plus plausible aujourd’hui que la FASE et la Gauche anticapitaliste ont entamé des discussions sérieuses avec les autres composantes du Front de gauche pour rentrer dans Montreuil Avenir. Selon mes informations, le jour de l’unité pourrait se lever en mai.

Sinon, à Montreuil, personne ne parle de PSA mais nous si.

* * *

Bonus audio : Retrouvez l’épisode 5 de la Radio du peuple

La Radio du peuple – épisode 5
by Nathanael Uhl on Mixcloud

———————–

Bonus vidéo : La Femme « Nous étions deux »